Divers

Les Forces du désordre : teuf, teuf... réquisitions !

21 mars 2012, quelque part dans Paris. Après un échange de mails et plusieurs coups de fil, je parviens enfin à m’entretenir avec un membre de l’une des bandes les plus aventureuses de la capitale. Maîtres de la secret party à la française, les Forces du Désordre rebaptisent depuis déjà six mois Paris en cité de la teuf interdite.

Folle entropie : art contemporain vs. Arts premiers Sticky

 Qu’ils s’agissent des objets d’arts premiers ou des œuvres les plus contemporaines, les artistes ne sont au fond rien d’autre que des anthropologues de la conscience humaine. C’est du moins l’idée qui pousse Jean de Loisy, depuis des années déjà, à concevoir des expositions qui se veulent de véritables explorations de la transversalité entre les cultures et les époques. Pour preuve, « Les Maîtres du désordre », sa dernière exposition au musée du Quai Branly, où les artistes contemporains et les chamanes des temps anciens s’interrogent l’un comme l’autre sur ce difficile équilibre entre ordre et désordre qui régit le monde.

JEAN DE LOISY : "L'artiste est quelqu'un qui nous met en alerte sur les choses"

Alors en plein accrochage de l’exposition « Les Maîtres du désordre », Jean de Loisy, qui en est le commissaire, prend le temps de réagir à nos rencontres visuelles. Le discours passionné d’un homme qui en sait tout autant sur l’art contemporain, dont il est un acteur majeur depuis vingt ans, que sur les cultures primitives.

Monsieur sourire

Il peuple les murs des villes de chats jaunes au sourire rayonnant. Thomas Vuillé a accepté de se prêter au jeu de l’Entremet en créant un masque de chat pour le numéro 0 de la revue Entre. Rencontre avec un graffeur empreint de douceur.

Pages