ENTREtemps. Le temps pour la création de s’installer.

De l'autre côté du rideau

Entre histoire et science, c’est tout le para-monde de la coulisse, l’univers de machines incongrues mais aussi de mots inconnus, qui s’ouvre au visiteur de l’exposition L’envers du décor (au Centre National du Costume de Scène). Du devant (de la scène) à l’arrière (soudain mis en scène), Catherine Join-Diéterle, commissaire de l’exposition, et Alain Batifoulier, muséographe, nous invitent à passer bien au-delà du 4e mur, et à pénétrer la dimension de l’illusion co(s)mique !

Cédric Andrieux : le corps-biographie comme chorégraphie.

Cédric Andrieux endossant le costume de « Cédric Andrieux », dans le solo de Jérôme Bel, brise l’image idéalisée du danseur. L’illusion laisse place à la réalité concrète du corps non comme « chef d’œuvre » mais comme matière mise en œuvre. Lent processus par lequel, traversé par l’art, il se (dé)forme et se transforme…

Sean Hart : poétique du quelconque

Dans les rues de Paris, Sean Hart se promène. Passant devant des matelas inertes, il décide de les réanimer. Vieux porteurs de nos rêves, les matelas se font alors, entre ses mains, porteurs de pensées. Par les mots qu'il y inscrit, forts, sur-explicites, ce street-artiste vient réveiller nos fantômes.

Julien Colombier : un tableau noir, plusieurs possibilités

Artiste graphique, Julien Colombier investit le quotidien comme un terrain de jeu. Pour preuve, il nous dévoile le mur de sa chambre où il laisse son inspiration s'exprimer. Un tableau noir, de la craie : le champ des possibles est ouvert.

Julien Colombier, du street art à la craie

Largement inspiré des arts de la rue, mais pas seulement, Julien Colombier nous dévoile ce qui se cache derrière son travail pour le moins contrasté...

Pages